Oxymètre : à quoi sert-il ?

Pouvoir mesurer certains paramètres relatifs à notre santé est important en particulier dans le contexte actuel de la crise sanitaire liée à la covid-19. Cependant, pouvoir le faire encore avec des appareils de mesure non invasifs est encore mieux. C’est par exemple le cas de l’oxymètre. Découvrez sans plus tarder les différentes utilisations de cet appareil.

Qu’est-ce qu’un oxymètre de pouls ?

L’oxymètre est un petit appareil qui sans être invasif permet de mesurer la saturation du sang en oxygène, c’est-à-dire la quantité d’oxygène qui circule dans les artères. On parle également de la saturation pulsée de l’hémoglobine (molécule qui assure le transport de l’oxygène vers les différents tissus de l’organisme) en oxygène, ou SpO2. Cette dernière est un paramètre vital qui est évalué de concert avec la tension artérielle, la température et la fréquence respiratoire. Il existe une diversité de modèles d’oxymètre qui embarquent différentes fonctionnalités. Tout comme ce que propose CONTROLE O2 sur son site, certains sont portatifs, rechargeables, Bluetooth, ou même pour les enfants.

oxymètre pouls

Quelle importance et quelles utilisations ?

Connaître le taux d’oxygène dans le sang est particulièrement important dans la mesure où lorsqu’il est faible, il traduit un état d’hypoxie ou de détresse respiratoire. L’oxymètre est donc un outil essentiel à avoir ces derniers temps. Et pour cause, la covid-19 qui sévit toujours est connue pour causer une sévère diminution du taux d’oxygène dans le sang, ce qui se manifeste par des difficultés à respirer. Sans surprise, l’oxymètre est très utilisé par les professionnels de la santé qui s’en servent pour surveiller l’état des patients qui sont par exemple sous support ventilatoire.

L’oxymètre est également utilisé par les personnes atteintes de la Covid-19 pour surveiller de près leur saturation en oxygène. De plus, cet appareil est également indiqué pour évaluer la réponse favorable à l’oxygénothérapie de certains patients, mais également de ceux qui sont sous anesthésie générale.

Comment fonctionne un oxymètre de pouls ?

Un oxymètre de pouls ou saturomètre est composé d’un capteur qui prend en général la forme d’un boîtier, d’un câble et d’un moniteur pour l’affichage. Son fonctionnement se base sur deux principes : la pléthysmographie ou la spectrophotométrie. Dans le premier cas, les ondes lumineuses sont absorbées et permettent une reproduction des ondes émises par le sang pulsatile. La spectrophotométrie par contre permet de déterminer l’absorption de certaines longueurs d’onde de la lumière à travers des substances comme le sang dans le cas d’espèce.

En général, deux types de lumière sont émis par le capteur de l’oxymètre : la lumière rouge et la lumière infrarouge. Lorsque l’hémoglobine est fortement chargée en oxygène, elle absorbe davantage l’infrarouge. En revanche, en libérant l’oxygène, elle devient plus perméable à la lumière rouge.

Comment s’utilise un oxymètre ?

L’utilisation de l’oxymètre est très simple, ce qui justifie d’ailleurs que de nombreuses personnes s’en servent y compris les néophytes. Le capteur en forme de pince le plus souvent se place sur différentes parties du corps à l’instar des doigts, du bout du nez, du lobe d’oreille, à un orteil ou sous la plante des pieds. L’afficheur indique alors la saturation d’oxygène dans le sang en pourcentage SPO2 et le pouls. Entre 93 et 100%, les valeurs en saturation sont considérées en moyenne.

Vous pouvez lire également : 5 activités à découvrir en centre de bien-être

Laisser un message