Pollution intérieure : que penser des diffuseurs d’huiles essentielles ?

Les diffuseurs d’huiles essentielles sont de plus en plus présents au sein des ménages et ont pour rôle d’assainir ou de purifier l’air. Cependant, selon l’agence sanitaire Anses, ils peuvent aussi être une source de pollution de l’air intérieur. Ainsi, de 2011 à 2019, près de 1400 cas d’exposition symptomatiques de faible gravité ont été rapportés. Ils seraient liés aux cétones ou aux phénols contenus dans ces huiles. Elles émettent selon l’agence des composés organiques volatils (COV) qui ont des propriétés irritantes. Alors, que penser réellement des diffuseurs d’huiles essentielles. Faisons le point.

Diffuseurs d’huiles essentielles : zoom sur les précautions d’emploi

Pour parer à tout effet indésirable lié à la diffusion des huiles essentielles, certaines précautions sont de mise. Elles sont nombreuses et relatives à la fois aux types de personnes exposées, au procédé de diffusion, au type d’huile essentielle utilisée, etc.

Évitez d’exposer les personnes vulnérables

Il est recommandé d’éviter d’exposer les personnes à risque aux émissions des huiles essentielles. On entend par personnes vulnérables :

  • Les enfants de moins de 7 ans,
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent,
  • Les personnes sujettes aux allergies et autres problèmes pulmonaires (asthme, spasme respiratoire, respiration sifflante),
  • Les personnes qui ont la santé fragile.

Il ne faut par ailleurs pas laisser le dispositif à la portée des enfants. Il est aussi recommandé de demander l’avis de votre médecin si vous avez des antécédents de problèmes hépatiques et rénaux, de troubles de convulsion, de maladies cardiovasculaires ou si vous êtes soumis à tout autre traitement de longue durée. Vous pouvez par ailleurs effectuer un test cutané avant utilisation. Versez par exemple une à deux gouttes d’huile essentielle dans le creux de votre coude et attendez environ 48 h afin de voir s’il y a ou non une réaction.

Limitez les sources de polluants intérieurs et pensez à bien aérer

Il est fortement recommandé de faire usage avec modération des désodorisants intérieurs. Il ne faut par exemple pas cumuler l’usage du diffuseur d’huiles essentielles aux sprays, bougies parfumées, encens… Il ne faut pas non plus associer la diffusion des huiles essentielles au massage. Par ailleurs, il est essentiel de bien ventiler les espaces clos afin de permettre à l’air de se renouveler.

Conformez-vous aux directives de diffusion

Il est très important de ne pas laisser votre diffuseur en marche toute la journée. Une fréquence maximum de 10 à 15 minutes de diffusion par heure est recommandée. Ainsi, ne diffusez pas des huiles essentielles quand vous allez vous coucher. Cela devra se faire au moins 30 minutes avant le coucher.

Par ailleurs, il n’est pas du tout conseillé de faire chauffer les huiles essentielles au risque d’inhaler des substances cancérigènes. L’utilisation d’un modèle de diffuseur d’huiles essentielles par nébulisation à froid ou à chaleur douce, un brumisateur ou un diffuseur ultrasonique est recommandée. N’employez donc pas un brûle-parfum.

Vous devrez utiliser votre diffuseur en veillant à respecter le dosage recommandé à la goutte près. Un respect rigoureux du dosage préconisé est essentiel. Ainsi, pour être sûr de ne pas l’oublier, conservez l’emballage d’origine de votre huile essentielle afin de consulter la notice si besoin est. Pensez également à vous laver soigneusement les mains après manipulation des huiles essentielles et ne respirez pas leur parfum au-dessus du diffuseur.

Accordez une attention particulière au choix des huiles essentielles

Toutes les huiles essentielles ne s’utilisent pas en diffusion. Certaines sont en effet très puissantes et ne doivent pas être utilisées seules ou en trop grande concentration. Parmi elles, on peut notamment citer : l’achillée millefeuille, l’ail, l’amande amère, le basilic tropical, la camomille allemande, l’estragon, le fenouil doux, la carotte, l’hélichryse italienne…

Il est donc essentiel de ne pas remplacer au hasard une huile essentielle par une autre, même si leur nom paraît peut-être proche. Par exemple, le thym à linalol et le thym à thymol ont des indications très différentes. Voici par exemple quelques huiles essentielles qui peuvent être diffusées. On distingue le basilic sacré, le bois de rose, la cannelle écorce de Ceylan, le citron vert, la citronnelle, l’encens oliban, l’eucalyptus radié, l’orange douce ou sanguine, le pamplemousse… Par ailleurs, il est conseillé de conserver vos flacons d’huiles essentielles dans un lieu frais, sec et à l’abri de la lumière afin de préserver leurs propriétés.

Gros plan sur les différents modes de diffusion des huiles essentielles

Il existe plusieurs modes de diffusion des huiles essentielles. On distingue notamment la brumisation, la diffusion par chaleur douce, la diffusion par nébulisation, la diffusion par ventilation…

La brumisation

Il s’agit d’une diffusion par ultra-sons à l’aide d’un brumisateur. Cette méthode de diffusion des huiles essentielles est très répandue et elle se sert des ultra-sons pour générer de la vapeur d’eau qui projette l’huile essentielle dans l’atmosphère sans la chauffer. Cela permet de préserver ses vertus. C’est un gadget très esthétique qui confère une ambiance chaleureuse à votre intérieur. Il convient aux grandes surfaces (jusqu’à 40 – 50 m²) et son fonctionnement est assez simple et très silencieux.

La diffusion s’interrompt automatiquement quand le niveau de l’eau est insuffisant. Cependant, son mécanisme de fonctionnement participe forcément à la dilution des effets et de la senteur des huiles essentielles. C’est pourquoi le brumisateur n’est pas conseillé pour une utilisation purement thérapeutique des huiles essentielles.

La diffusion par chaleur douce

Cette méthode consiste en un chauffage doux des huiles essentielles en dessous de 45 °C grâce à une bougie ou à une résistance. Ainsi, c’est la chaleur qui sert à diffuser les bienfaits et parfums de vos huiles. Le respect du niveau de température est crucial pour maintenir l’air sain. Très robustes, ces diffuseurs conviennent pour les petites pièces (20 °C).

Ils sont aussi faciles d’utilisation, d’entretien et disponibles dans différents designs sobres et aussi originaux selon vos préférences. Les huiles conservent ici toutes leurs propriétés chimiques quand les conditions de température sont respectées. Cet aspect est contrôlé ici grâce à une résistance qui régule le niveau de chaleur. C’est aussi un dispositif simple d’utilisation. Il suffit de mettre les huiles essentielles dans le réservoir qui est prévu à cet effet et de lancer le diffuseur. Grâce à sa capacité à assurer une diffusion silencieuse et lente, il est l’idéal pour vos séances de relaxation ou de méditation.

La diffusion par ventilation

Ce procédé est également assez simple. Il consiste à imbiber d’huiles essentielles un papier buvard et le dispositif envoie de l’air sur ce dernier afin de lancer la diffusion. Robuste, le diffuseur par ventilation est plus souvent utilisé pour les voitures et autres appareils nomades. Ces modèles se transportent facilement, mais sont néanmoins peu puissants et ne peuvent desservir que des espaces restreints comme une voiture ou un bureau. C’est un procédé de diffusion à froid qui n’altère pas les propriétés chimiques de vos huiles essentielles et vous permet donc de profiter pleinement de leurs bienfaits et de leur senteur.

La diffusion par nébulisation

Cette méthode de diffusion est l’une des plus performantes. Les particules des huiles essentielles sont projetées dans l’air tout en gardant intactes leurs propriétés. Elle est recommandée par les aromathérapeutes et assure une parfaite diffusion des huiles pour vous permettre de mieux profiter de vos senteurs favorites. Pour faire fonctionner le diffuseur, il vous suffira de mettre les huiles essentielles dans le réservoir et une pompe silencieuse se charge de générer un flux d’air qui propulse leurs particules de manière rapide et efficace. Il ne requiert pas de chaleur ou d’eau pour fonctionner. C’est en effet un diffuseur haut de gamme qui peut couvrir jusqu’à 120 m² de surface.

Les huiles essentielles bio : une option à privilégier pour une ambiance olfactive saine

Les huiles essentielles biologiques vous garantissent une culture de leurs plantes dans des conditions naturelles sans engrais chimiques ou pesticides. Elles proviennent donc d’un sol sain et ne pourront constituer une menace ni pour votre santé ni pour l’environnement. Ce caractère biologique est garanti de manière concrète par une certification d’un organisme indépendant. Celle-ci se charge de vérifier si le processus de production respecte réellement et rigoureusement le cahier des charges en la matière.

Les huiles provenant de plantes sauvages ayant poussé dans leur environnement naturel sans intervention humaine sont particulièrement privilégiées. Elles gardent toutes leurs propriétés quasi intactes. Ainsi, ce genre d’informations figurent sur les étiquettes des huiles essentielles et constituent pour vous une indication sur leur caractère naturel. Les labels ou organismes indépendants qui accordent cette garantie sont entre autres le label Cosmébio qui garantit l’origine biologique et le label vert alimentaire Agriculture Biologique (AB).

Privilégier les huiles essentielles biologiques vous permet d’avoir l’assurance de leur pureté et de leur dénuement de toute substance nocive. Par ailleurs, les procédés d’extraction sont aussi respectueux des propriétés des plantes. La méthode la plus répandue est celle de la distillation à la vapeur d’eau. Quant aux zestes d’agrumes, l’extraction est faite plutôt par pression à froid.

Qu’en est-il des possibilités de synergie ?

En aromathérapie, le principe de la synergie fait référence à l’association d’une ou de plusieurs huiles essentielles. Cette association comporte de nombreux avantages. Tout d’abord, elle vous permet de bénéficier à la fois des bienfaits de plusieurs variétés d’huiles essentielles. Cela maximise ainsi les effets. Un autre avantage est qu’elle vous offre plus d’originalité en matière de senteur. Les mêmes senteurs au quotidien peuvent en effet finir par vous lasser. L’association vous offre ainsi de nouvelles senteurs, de quoi casser les codes et éviter l’ennui olfactif. Voici quelques possibilités de synergie.

Pour une atmosphère purifiante

L’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur. C’est pourquoi il est important et conseillé d’aérer régulièrement la maison. Cependant, cela n’est pas toujours suffisant. Certains mélanges d’huiles essentielles vous seront utiles en ce sens.

Mélangez par exemple de l’orange douce très réputée en matière d’assainissement de l’air avec du citron qui possède des propriétés antibactériennes et antiseptiques et du pin sylvestre. Ce dernier est un atout efficace qui procure un effet tonifiant. En termes de dosage, il faudra :

  • 2 gouttes de pin sylvestre,
  • 3 gouttes de citron,
  • 5 gouttes d’orange douce.

Vous pouvez aussi préférer la bergamote au pin sylvestre. Elle possède en effet des propriétés bactéricides et antifongiques. Dans ce cas, il vous faudra :

  • 3 gouttes de bergamote,
  • 3 gouttes de citron,
  • 3 gouttes d’orange douce.

Pour une atmosphère énergisante

Pour faire le plein d’énergie, surtout en période de froid où l’entrain diminue, vous pouvez faire quelques mélanges d’huiles essentielles aux propriétés stimulantes. Vous aurez besoin à cet effet de pamplemousse qui est reconnu pour son effet énergisant et du citron pour sa fraîcheur. Ce dernier est en plus antibactérien. Vous devrez aussi ajouter la menthe poivrée qui permet de booster le corps. Précisément, il vous faudra :

  • 3 gouttes de menthe poivrée,
  • 3 gouttes de pamplemousse,
  • 3 gouttes de citron.

Pour une ambiance de relaxation

La relaxation est essentielle pour bien se sentir dans son corps et dans son esprit. Pour votre cocktail à diffuser afin de réconcilier votre corps avec votre esprit, il vous faudra de la bergamote, du patchouli et de l’Ylang Ylang. L’huile essentielle de bergamote possède des propriétés relaxantes et calmantes. Quant à l’huile de patchouli, elle a des propriétés sédatives, antalgiques et relaxantes. L’Ylang Ylang permet de calmer les états d’agitation et contribue à apaiser. Concrètement, mélangez :

  • 3 gouttes d’Ylang Ylang,
  • 3 gouttes de bergamote,
  • 3 gouttes de patchouli.

Les diffuseurs d’huiles essentielles ont sans contexte la cote ces derniers temps. Depuis peu, beaucoup de questions se posent quant à leur impact sur la santé. Ils seraient en effet source de pollution intérieure. Ainsi, il est recommandé de prendre certaines précautions quant à leur utilisation. Il est entre autres important de ne pas soumettre les personnes vulnérables, les enfants, femmes enceintes…, à leur diffusion. Il faut également bien aérer les pièces et respecter rigoureusement toutes les directives en matière de diffusion. Par exemple, elles doivent se faire selon une certaine fréquence chaque heure et pas de manière continue. Les modes de diffusion sont par ailleurs variés et il vous reviendra de choisir celui qui vous convient. Vous pouvez lire également : quelles activités pratiquer dans la région de Poitiers ?

Laisser un message