Le posturologue : en quoi consiste cette spécialité ?

Le posturologue

Le posturologue est ce praticien qui a comme spécialité la posturologie, une discipline qui s’occupe de manière générale de la posture et plus précisément au maintien de la verticalité du corps. Sur la question des mécanismes de gestion de l’équilibre du corps humain et des éventuels dysfonctionnements, le posturologue s’impose comme l’un des spécialistes les plus qualifiés. En cela, il s’impose comme un spécialiste de la posturologie et un expert en traitement postural. Il est également connu comme le spécialiste complémentaire au podologue.

Posturologue, le spécialiste de la posturologie

La posturologie est une spécialité qui travaille au maintien d’une bonne posture. Or, celui-ci fait intervenir plusieurs mécanismes aussi bien physiologiques que neurologiques. Pour assurer un fonctionnement optimal, le corps a mis en place un système de régulation posturale grâce auquel le corps peut résister aux diverses contraintes extérieures, réaliser des mouvements précis ou s’orienter dans l’espace. En d’autres termes, c’est lui qui permet que le corps puisse maintenir la position idéale.

Le rôle du posturologue est de les connaître, de maîtriser leur fonctionnement. Dans ce sens, il étudiera alors l’ensemble du système postural d’aplomb, celui qui s’occupe de l’équilibre orthostatique. À terme, il devient capable de trouver des solutions sur mesure lorsque surviennent des dysfonctionnements.

Posturologue, l’expert en traitement postural

L’objectif ultime de la posturologie est de corriger l’ensemble du système sensoriel, ce qui inclut l’appareil oculomoteur et oculaire, le vestibule, le système proprioceptif et le pied. Lorsque survient une anomalie au niveau d’une partie de ce système, le système nerveux central est désinformé, ce qui entraîne un mauvais commandement du système musculaire effecteur. La conséquence de ce dysfonctionnement se traduit par la déstabilisation du système musculaire effecteur.

Les problèmes pris en charge par le posturologue

Au nombre des conséquences, on compte également une fragilisation du système articulaire, un déséquilibre du mouvement, des dépenses d’énergie excessives et des contractions musculaires le plus souvent suivies de douleurs. Cela peut se traduire par plusieurs problèmes tels que :

  • les maux de dos ;
  • les douleurs sciatiques ;
  • les torticolis ;
  • les scolioses mineures ;
  • les troubles de l’équilibre ;
  • les problèmes orthopédiques ;
  • les entorses répétées ;
  • la dysgraphie ;
  • la dyslexie ;
  • le hallus valgus ;
  • la fatigue chronique ;
  • les céphalées ; etc.

L’intervention du posturologue

Lorsqu’il y a un problème postural, c’est au posturologue d’intervenir sur la base de ses connaissances en posturologie. Pour cela, il procèdera à une analyse de la statique afin d’évaluer de manière objective les troubles posturaux en réalisant des tests mesurés et fiables. Il pourra par exemple vérifier si le patient a la tête inclinée, qu’il est trop en avant, trop sur le côté ou encore qu’il est sujet à une bascule de bassin.

Le posturologue se charge ensuite de rechercher un moyen de traitement le plus pertinent et le plus adapté au dysfonctionnement du patient. Cela peut prendre la forme de prescription de semelles de posture, de prothèses, de rééducation des muscles oculomoteurs, de lunette ou de rééducation de l’oreille interne. Dans l’absolu, il tentera de l’aider à retrouver la position la plus proche de la verticalité absolue. C’est ce qu’on appelle la reprogrammation posturale.

Posturologue, un spécialiste pluridisciplinaire

La posturologie est une spécialité pluridisciplinaire, à la frontière entre plusieurs autres spécialités. Ce qui fait que le posturologue est appelé à étudier d’autres domaines d’applications comme le déséquilibre, l’instabilité, les lombalgies, les cervicalgies, les rachialgies, la dyslatéralisation, etc. Cela tient au fait qu’un patient ne pourra adopter une bonne posture que si tous les organes du système de régulation posturale fonctionnent parfaitement.

Par conséquent, le métier de posturologue est accessible à la suite de formations accessibles dans les instituts privés ainsi que dans les universités. Elles débouchent sur l’obtention d’un diplôme de posturologie, d’un diplôme inter universitaire (DIU) ou d’un diplôme universitaire (DU). La formation se passe alors en une année académique, avec 4 séminaires de 3 jours chacun. Ce sont en tout 12 jours de formation qui sont répartis sur plusieurs mois.

Le métier est également accessible à la suite d’un stage organisé par une association de praticiens posturologues, à l’instar de l’Association de posturologie internationale (API). Ce stage est une occasion pour les spécialistes de partager entre eux leurs expériences professionnelles et approfondir leurs recherches. Le stage est également organisé par un centre privé permettant aux professionnels de la santé de procéder à un renforcement de capacités pour la prise en charge des dysfonctionnements de posture.

Généralement, les formations pour exercer le métier de posturologue sont complémentaires à certains métiers. Elles sont ouvertes à des spécialistes tels que le kinésithérapeute, l’ophtalmologue, l’ostéopathe, le dentiste, l’orthophoniste, le neurologue et surtout le podologue.

Posturologue, un spécialiste complémentaire au podologue

Le métier de posturologue est d’ailleurs complémentaire à celui de podologue qui est un spécialiste du pied. Or, il s’avère que le pied joue l’un des rôles les plus importants dans la régulation de la posture.

Plusieurs capteurs se situent dans la peau de la plante des pieds, avec une sensibilité à la pression de l’ordre du microgramme. Ce sont eux qui s’occupent de transmettre au cerveau des informations sur l’état du sol (mou, dur, accidenté, régulier) et sur le positionnement du corps dans l’espace. En fonction de la position des capteurs qui sont mobilisés lors d’un mouvement, le cerveau procèdera à une analyse afin de déterminer le groupe de muscles capables de ramener le corps à la position d’équilibre.

Autant que le posturologue, le podologue est fortement impliqué dans le processus de reprogrammation de la posture. Il pourra proposer au patient des semelles de posture qui se présente sous la forme d’orthèses plantaires fabriquées sur mesures.

Elles sont équipées de cales très fines de 3 mm d’épaisseur qui fonctionnent comme des leurres sensoriels capables de stimuler les capteurs de pressions. Ainsi, grâce à cette stimulation, les prothèses envoient des ordres au cerveau afin que celui-ci améliore le tonus musculaire pour se conformer aux stimulations.

Le but à terme avec l’utilisation de ces cales est de permettre au patient de se recentrer grâce au rééquilibrage des contractions musculaires. Le patient devient alors capable d’adopter une nouvelle posture sans contractions douloureuses et avec plus de confort. C’est pour toutes ces raisons qu’il est courant que la formation de posturologue soit accessible à la suite d’une profession qualifiante à laquelle elle vient en complément.

Laisser un message