Le podologue du sport : ce qu’il faut savoir

le podologue du sport

Considérant le corps sur un axe vertical descendant, le pied représente la partie la plus éloignée de l’organisme. À ce titre, il est largement oublié dans les considérations sanitaires immédiates. L’importance du pied n’est alors révélée que dans les situations de dysfonctionnements passagers ou chroniques. Cependant, il s’avère être une partie prépondérante de la vie humaine. Centre névralgique, agent locomoteur, outil de travail sont autant de fonctions du pied. Les professions les plus illustratives du rôle majeur du pied se regroupent dans le domaine sportif. Face à l’importance du pied, les acteurs principaux de chaque sport sont souvent accompagnés par un podologue du sport.

De l’importance du pied sportif

Le pied est la première partie du corps en contact avec le sol. Il existe donc une forte corrélation entre l’état du pied et le soutènement du corps humain. Selon l’état des pieds, vous pouvez adopter une bonne posture ou souffrir de lordose par exemple. Il va de soi que l’alignement des vertèbres et l’état des éléments squelettiques sont déterminants de la performance du sportif. Outre cet aspect, la structure basique du pied n’est pas toujours adaptée à tous les types de terrains ou de sports.

Il peut s’avérer nécessaire de rééduquer le pied afin de prévenir des maladies. Le pied sert d’amortisseurs et de diffuseurs des ondes de choc ressenties par combinaison du poids, de la structure du pied et de la vitesse du mouvement. Le pied facilite les déplacements unidirectionnels ou multidirectionnels rapides qui caractérisent par exemple les sports de fond et d’endurance. Il semble donc important d’avoir recours aux services des podologues afin de conserver ou de rétablir l’équilibre nécessaire à l’exercice de la fonction sportive.

Les exigences physiques diffèrent selon les sports et les entrainements qu’ils requièrent du pratiquant. Ainsi le joueur de tennis ne sollicitera pas son pied de la même manière qu’un boxeur ou un culturiste. La nécessité du podologue de sport découle des spécificités de chaque activité sportive. Il revient au podologue du sport d’étudier les mouvements essentiels à la pratique des sports de son choix. Ces mouvements seront autant en rapport avec les entrainements qu’avec la pratique du sport en question. Ils prendront aussi en compte les activités routinières du sportif ayant une incidence sur sa performance. Le rôle du podologue du sport va donc au-delà de la consultation et du traitement standard des affections internes et externes du pied.

Les divers rôles du podologue du sport

Le rôle du podologue du sport est à la fois préventif et curatif, en amont, au cours et après la compétition. Il prend en charge les pathologies unguéales, cutanées et biomécaniques du pied. Pour se faire, il examine la morphologie du pied, le chaussant utilisé par le sportif et les maladies extérieures qui affectent le pied.

En pratique, le podologue du sport examine le pied et retire les cors, durillons et verrues présents sur celui-ci. Il détermine la cause de ces affections. Lorsqu’elles sont dues aux matières portées par le sportif, il revient au podologue du sport de recommander les chaussures et chaussettes les plus adaptées au pied. Les affections du pied dues à la sudation sont le plus souvent traitées par ledit podologue du sport lorsqu’elles ne sont pas l’expression d’un mal plus ancré. Il retire les ongles incarnés avec les outils appropriés et suit l’évolution du traitement du patient.

Le podologue du sport s’occupe aussi des pathologies suivantes : épine calcanéenne, entorses, tendinites, périostites, syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou de l’essuie-glace, l’inégalité de longueur de membre, talalgies, et douleurs de dos. En cas de lésions importantes, le podologue du sport prescrit un traitement ou adresse le sportif à un médecin du sport pour un traitement plus global.

Autres rôles du podologue de sport

Le podologue du sport examine le fonctionnement du pied du sportif lorsqu’il est statique ou en mouvement. Au cours des compétitions, il n’est donc pas rare qu’il soit présent sur le terrain. Il permet alors de soulager les douleurs plantaires, celles du genou ou des muscles en connexion directs avec le fonctionnement optimal du pied. En cas de collision ou d’accident, il détermine, en collusion avec les autres praticiens, la gravité du traumatisme et les dispositions à prendre d’urgence.

Le podologue du sport prescrit et réalise les semelles orthopédiques et autres outils ad hoc. Ils permettent de compenser l’inégalité de longueur des membres, d’optimiser la foulée et de reconstruire la posture sans altérer la performance technique de l’athlète. En milieu sportif, on note une préférence pour les semelles thermoformées. Étant donné la spécificité du domaine d’intervention, les semelles prescrites par le podologue du sport sont toutes personnalisées. Elles sont adaptées aux chaussures apportées par le sportif et installées en suivant le principe des sacs sous vide. Elles sont utilisées à titre préventif pour absorber les chocs et prévenir l’occurrence de traumas. Les semelles thermoformées sont utilisées à titre curatif pour soutenir le travail du chirurgien orthopédique, de l’ostéopathe et du kinésithérapeute. Elles offrent aux sportifs la stabilité nécessaire pour renforcer l’appui et corriger les éventuelles erreurs posturales.

Le podologue du sport est aussi un conseiller pour le sportif. Il recommande les ajustements pour optimiser l’entrainement en fonction des aptitudes physiques. Il oriente la routine sportive et prescrit les mouvements de relaxation adaptés. Il identifie les carences hydriques de son patient et les corrige. Enfin, le podologue du sport participe au respect de la période de repos pour assurer la récupération musculaire et osseuse chez les sportifs avant toute autre activité drainante.

Lieu d’exercice et qualifications du podologue du sport

Le podologue du sport s’adresse autant à l’aspirant sportif qu’au sportif d’âge mûr. Il intervient autant en cabinet que sur le terrain. Il peut travailler à son compte ou évoluer avec une équipe ou un centre sportif spécifique. Sa zone géographique d’intervention dépend de ses orientations personnelles. Afin de pratiquer son activité, il doit disposer d’un diplôme en podologie du sport, podologie et biomécanique sportive ou tout autre diplôme similaire. Le cas échéant, le podologue doit avoir une expérience avérée dans l’exercice d’un champ sportif spécifique. Enfin, le podologue du sport est aussi un orthésiste, car il confectionne les orthèses plantaires de ses patients.

Laisser un message