La radiothérapie dans le traitement du cancer

La radiothérapie dans le traitement du cancer

La radiothérapie est connue comme l’un des traitements de référence utilisée contre le cancer. On l’utilise seule ou en association avec d’autres types de traitements. Elle se base principalement sur les propriétés des radiations ionisantes pour lutter contre les cellules cancéreuses. Zoom sur ce traitement anticancéreux !

Bien comprendre la radiothérapie

La radiothérapie est un traitement qui consiste essentiellement à utiliser des rayons à haute énergie pour cibler et endommager les cellules cancéreuses. Si le recours à cette thérapie n’est pas systématique, elle concerne toutefois plus de la moitié des patients atteints d’un cancer. Cela dépend en général de la localisation de ce dernier, de son stade d’avancement et de l’état global du patient.

La radiothérapie : le principe

Les rayons à forte énergie détruisent les cellules par altération de leur matériel génétique ou ADN. Ces cellules cancéreuses ne parviennent pas à réparer ces lésions, ce qui les empêche de se multiplier. La taille de la tumeur se réduit alors.

Les rayons ionisants peuvent être utilisés dans le traitement initial du cancer ou dans celui des zones où les tumeurs se sont propagées (métastases). Ils peuvent également servir à l’allègement des symptômes du cancer.

Les différents types de radiothérapie pour le traitement du cancer

On distingue principalement deux types de radiothérapie à savoir : la radiothérapie externe qui est la plus fréquemment utilisée et la curiethérapie. Selon le cas, le patient atteint du cancer peut être traité par un seul ou une combinaison de ces différentes formes de radiothérapie.

La radiothérapie externe

La radiothérapie externe est pratiquée grâce à des appareils comme l’accélérateur linéaire de particules. Il s’agit d’une sorte de grande machine à rayons X qui permet de diriger les rayons sur le cancer depuis l’extérieur du corps. Les traitements se font en série sur une courte durée. Avant ceux-ci, on programme habituellement une séance de simulation en se basant sur les analyses et les scanners effectués. De cette façon, on détermine avec précision la zone à irradier.

Avec les innovations et la radiothérapie stéréotaxique, les traitements radiothérapeutiques externes ont connu d’avancées notables. Deux rayonnements sont le plus souvent utilisés. Il s’agit des rayons X ou photons et des électrons. Il existe également d’autres types de radiothérapie externe comme la radiothérapie guidée par l’image, la tomothérapie, la protonthérapie ou la radiothérapie par modulation d’intensité.

La radiothérapie interne ou curiethérapie

En ce qui concerne la radiothérapie interne, le matériel radioactif qui est bien scellé est directement mis au contact ou à l’intérieur des tumeurs. Il s’agit donc d’un traitement plus ciblé puisque les rayonnements émis proviennent de l’intérieur.

En curiethérapie, différents types d’implants sont employés suivant le type de cancer. C’est par exemple le cas des aiguilles, des tubes fins, des graines, des capsules ou bâtonnets. Le temps d’irradiation de ces implants peut varier de quelques minutes seulement à plusieurs mois.

De même, on distingue différents types de curiethérapie : l’endocuriethérapie ou curiethérapie interstitielle et la curiethérapie métabolique.

La radiothérapie pour quels cancers ?

Nombreux sont les cancers qui peuvent bénéficier d’un traitement par radiothérapie. C’est notamment le cas des :

  • Cancers urogénitaux (prostate, vessie…) ;
  • Cancers gynécologiques (utérus, seins, vagin…) ;
  • Cancers digestifs (rectum, estomac…) ;
  • Cancers ORL (larynx, bouche, pharynx…) ;
  • Cancers du sang, des poumons, de la moelle osseuse…

Pour tous ces cancers et selon le patient, la radiothérapie peut être associée à d’autres traitements à l’instar de la chimiothérapie, de la chirurgie ou de l’hormonothérapie.

Le suivi et les effets secondaires de la radiothérapie

La radiothérapie est un traitement éprouvant pour le patient aussi bien physiquement qu’émotionnellement. En effet, elle n’est pas sans effet secondaire. Lorsqu’une tumeur est irradiée même avec une extrême précision dans le ciblage, il arrive souvent que certaines cellules saines avoisinantes soient également lésées. Cela est d’autant plus grave que celles-ci se situent dans un organe important à l’instar du foie ou du cœur. Pour ce faire, des consultations avec un oncologue sont prévues durant toute la durée de la radiothérapie pour une meilleure prise en charge des éventuels effets secondaires. Ceux-ci varient selon la zone traitée.

Dans le cas d’une irradiation de l’abdomen par exemple, il n’est pas rare que surviennent des nausées, des vomissements ou des maux de ventre. De même, une irradiation de la tête peut causer des céphalées et des vomissements.

Laisser un message