Comment faire une infusion de CBD ?

Encore appelé cannabidiol, le CBD est une substance tirée du chanvre et qui est très prisée actuellement en Europe pour ses effets positifs sur l’organisme. L’une des raisons de son succès est qu’il peut être consommé sous plusieurs formes : e-liquide, gélule, huile, cristaux, cookies ou encore en infusion ; chacun y va en fonction de ses préférences et en trouve pour son compte. Notre bulletin s’intéressera particulièrement à l’un de ses modes de consommation qui est l’infusion. Le CBD qu’est-ce que c’est réellement, comment faire une infusion de CBD, quelles sont ses composants, quelles sont les étapes à suivre, comment consommer l’infusion ; vous trouverez dans cet article les informations fondamentales à avoir sur une infusion cannabis CBD.

Le CBD ; qu’est-ce que c’est ?

Le CBD est une molécule dérivée de la plante de cannabis  ou des plants de chanvre. En effet, cette plante contient plusieurs molécules appelées les « cannabinoides ». La plus célèbre est le THC ou delta-9- tétrahydrocannabinol qui a un effet très psychoactif. Notez que le cannabis contient en moyenne 15 à 25% de THC à l’état naturel et c’est cette substance qui procure l’effet « planant » à la plante de cannabis.

Même si le THC et le CBD sont tirés d’une source presque commune et ont des structures relativement semblables, attention à ne pas les confondre car ils ont des effets différentes sur l’organisme.  Contrairement au THC, le CBD n’est pas psychoactif ; il a plutôt des propriétés relaxantes. Il n’y a pas de risque d’accoutumance lorsqu’on consomme cette substance.

Certains consommateurs lui trouvent même des  propriétés thérapeutiques. En effet, le CBD lutterait contre l’anxiété, l’insomnie, les douleurs et même contre le développement d’une addiction.  Il serait utilisé par les personnes accros à la cigarette ou à d’autres produits dangereux pour réduire leur envie. Certaines personnes soutiennent que le CBD réduit l’effet psychoactif du THC sur le système nerveux. On comprend alors que le CBD ne peut en aucun cas passer pour un substitut du cannabis.

Quelles sont les informations à avoir avant de faire une infusion de CBD ?

Avant de sauter le pas et de faire votre tisane de cannabis CBD, il faut déjà savoir ce que c’est, les effets et les moyens d’en favoriser son assimilation par l’organisme.

Une infusion de CBD ; qu’est ce qu’est ?

Les tisanes ou les thés sont des infusions. Faire une infusion signifie tout simplement de mettre une plante donnée dans un liquide chaud généralement de l’eau pour en extraire l’arôme ou les principes actifs. Ce procédé qui est très fréquent dans nos vies quotidiennes remonte à la nuit des temps.   Comme nous l’avons évoqué plus haut, l’infusion est l’un des modes de consommation du CBD. Infuser du cannabidiol consiste en effet à verser de l’eau, du lait ou autre liquide chaud sur les feuilles de chanvre séchées, en poudre ou encore fraiches.

Dans le but d’atténuer le gout terreux et prononcé du cannabis et de profiter surtout des effets complémentaires, d’autres plantes peuvent être ajoutées. C’est l’exemple de la camomille, de la verveine ou encore du tilleul tous reconnus pour les propriétés apaisantes qu’elle secrètent.  L’infusion du cannabis CBD se fait comme toute autre tisane ou thé.

Quels sont les effets d’une infusion de CBD ?

Comparé à l’inhalation, les effets d’une infusion de CBD se ressentent plus lentement car il faut passer d’abord par la digestion. Il faudra attendre au moins une heure de temps avant de sentir les premiers bienfaits de cette boisson ; tout dépend du métabolisme de chacun. Une infusion de CBD procure les effets du cannabidiol à l’organisme. Depuis les années 60, plusieurs études ont été faites sur cette molécule et prouvent que le CBD lutte contre différentes affections. Il réduit notamment les troubles du sommeil, l’anxiété, l’accoutumance aux substances nocives, les contractures et les douleurs d’arthrose, le diabète, les maladies cutanées, les crises des personnes souffrantes de la schizophrénie, les crises d’épilepsie, les inflammations et autres.

Il est également démontré que le cannabidiol joue une grande partition dans le soulagement des douleurs neuropathiques que les médicaments tels que la morphine ou le paracétamol n’arrivent pas à calmer. Pour les patients atteints de fibromyalgie ou de sclérose, le CBD est une molécule miraculeuse qui permettrait d’améliorer considérablement leur qualité de vie. Plus loin, certaines études concluent même que le CBD aurait des propriétés destructrices sur les cellules cancérigènes lorsqu’il est associé au THC. À tout ceci s’ajoute les propriétés rafraichissantes et relaxantes du thé ; quel bonheur !

Comment faire assimiler le CBD par l’organisme ?

Bien qu’il soit facile de faire une infusion, notez que celle du CBD présente quelques petites particularités. En effet, cette molécule ne se dissout pas dans l’eau ; on dit qu’elle est liposoluble. Pour alors transférer la molécule du CBD vers le liquide, il est indispensable d’y ajouter une matière grasse. C’est la condition pour que le CBD se dissoute et que l’infusion soit réussie.

Par ailleurs, retenez que la molécule de CBD se présente sous plusieurs formes. Lorsqu’elle est sous sa forme naturelle, l’organisme humain ne possède pas les récepteurs qu’il faut pour l’assimiler correctement. Il faudra alors utiliser le procédé de la décarboxylation pour faciliter l’interaction avec l’organisme. L’élément utilisé pour faire la décarboxylation est la chaleur.

Infusion de CBD : lequel choisir ?

Comme vous l’aurez remarqué, il y a une pléthore d’infusions de CBD sur cette page. Vous pouvez retrouver ici l’infusion de chanvre qui vous convient. Que ce soit pour vous faciliter la digestion ou le sommeil, pour vous détendre, pour faire une détox ou autre, vous en aurez pour votre compte. Aussi, vous aurez des infusions de chanvre faites à base de diverses plantes ou arôme. Encore plus intéressant, les saveurs de vos fruits préférés sont au rendez-vous. Pour ce qui est du choix, faites-le en fonction de vos besoins. Par exemple, l’infusion de cannabis CBD-DETOX est ce qu’il vous faut si vous voulez débarrasser votre foie des toxines pour vous sentir plus léger.

Pour les personnes qui ont des troubles de digestion, l’infusion de CBD-DIGESTION est l’idéal. Si vous désirez par contre éviter les nuits blanches et passer un bon moment dans les bras de Morphée, l’infusion CBD-BONNE Nuit est la solution. Optez pour l’infusion IMMUNO BOOST pour rebooster votre système immunitaire et l’infusion CBD-MOMENT DETENTE pour vous détendre. C’est à vous de choisir en fonction de vos gouts et de l’effet recherché.

Tisane de chanvre : précautions à prendre et contre-indications

Le cannabidiol n’a aucun effet secondaire signalé jusqu’à présent. Il ne conduit pas non plus à l’addiction et ne représente pas un danger pour l’organisme. Toute personne en quête des multiples actions de cette molécule tant prisée par les européens peut en consommer sans être inquiété. Mais ne perdez pas la réalité de vue. La consommation et la vente de tout produit dérivé du cannabis sont proscrites pour les mineurs. Il n’est donc pas conseillé de faire boire une infusion de cannabis CBD aux enfants.

Il est également contre-indiqué de leur faire prendre de marolaine, de chanvre ou de mélice. Ctte règle s’applique éagalement aux femmes allaitantes ou en état de grossesse.  Aussi, si vous êtes allergiques aux plantes de la famille des astéracées, retenez que la tisane de chanvre vous est déconseillée.

Comment bien conserver son infusion de CBD ?

À l’image de plusieurs autres mélanges pour infusion, celui à base de cannabidiol peut très vite perdre son gout, sa couleur et ses effets s’il est laissé à l’air libre. Il est donc crucial si vous tenez à profiter de votre breuvage si durement préparé de bien de conserver. Versez donc votre boisson dans un récipient hermétique que vous prendrez le soin de refermer soigneusement chaque fois que vous finirez de vous servir.

Rangez ledit récipient dans un endroit à l’abri de la chaleur excessive et de la lumière. L’idéal est d’opter pour un placard frais et sombre surtout s’il est placé en hauteur. Gardez-le à l’abri des animaux de compagnie, des enfants et de toute personne qui ne doit pas y accéder. Après cela, vous pouvez bénéficier paisiblement des nombreuses vertus de votre infusion de CBD.

Disposition légale et autres informations sur la consommation d’une infusion de CBD en France ?

Si beaucoup d’européen attestent aujourd’hui de l’efficacité de cette infusion miraculeuse, il est très important de savoir de quel côté se met la loi sur la question pour ne pas tomber dans l’illégal juste pour une boisson relaxante.

Que dit la loi ?

Le cannabis est une plante illégale en France. Sa culture et sa consommation sont proscrites par la législation en vigueur. Vous vous demandez comment on peut donc consommer une molécule que secrète cette plante « hors la loi ». Mais tenez-vous tranquille ! En effet, c’est seulement la consommation de la molécule de THC qui est interdite. Cette substance qui a d’importants effets psychoactifs est qualifiée comme un stupéfiant.  Elle ne provient pas de la plante de chanvre sous sa forme naturelle mais plutôt d’une autre plante ; une sous espèce de la famille du Cannabis Sativa qui subit souvent des transformations pour avoir une forte concentration en substances psychoactives. Contrairement au CBD, le THC peut provoquer d’énormes dégâts sur la santé du consommateur comme un déficit d’attention, des hallucinations et des crises d’angoisse. Le THC provoque même une accoutumance chez celui qui en consomme.

Le CBD est quant à lui bel et bien légal en France. Il ne s’agit pas d’un stupéfiant. C’est la plante de chanvre qui secrète en grande quantité cette molécule. Retenez qu’en France, le THC et le cannabis sont illégaux mais que le cannabidiol bénéficie lui d’un flou juridique. La législation française n’interdit donc pas la consommation et la commercialisation du CBD mais il faut qu’il soit contenu dans des produits qui ont une très faible teneur en THC. Le droit français indique que les produits finis à base de CBD doivent secréter au maximum 0,2% de THC. Vous pouvez alors consommer le cannabidiol sous forme d’infusion d’e-liquide ou autre forme en toute quiétude en France.

Combien de tasses d’infusion de cannabidiol par jour ?

Si l’on est d’accord que l’infusion à base de CBD est une boisson délicieuse et saine qui n’affecte pas l’esprit, il faut aussi retenir que l’abus en toute chose nuit comme le cite si bien un vieux diction populaire. Pour ressentir cette sensation de calme de paix et de bien-être au quotidien, rien ne vous empêche de boire votre breuvage tous les jours. Mais il est conseillé de s’en tenir à une ou deux tasses par jour.

Attention aussi à ne pas remplacer votre médoc contre l’anxiété par cette infusion. Le CBD malgré ses nombreuses propriétés n’est pas un médicament. Mais il peut être une bonne alternative pour lutter contre le stress, les troubles digestifs. Au cas où ce breuvage ne répondrait pas à vos attentes, rapprochez-vous de votre médecin.

D’autres manières de consommer la CBD

Sous forme de fleur de cannabis

La fleur de cannabis cbd s’apparente en tout point avec les têtes de weed, riche en THC. La seule différence c’est qu’elle ne contient pas d’élément psychoactif. Par ailleurs, il n’est pas conseillé de la fumer. Pour consommer de la fleur de cannabis sainement, il suffit de l’inhaler via un vaporisateur de qualité, qui est prévu à cet effet.

Notons que ce mode de consommation s’adresse à un public précis. Il s’agit des consommateurs de cannabis qui cherchent à réduire leur addiction ou ceux qui veulent remplacer le contenu de leur joint par un produit plus sain.

Sous forme de wax CBD

Une wax CBD n’est ni solide ni liquide. Il s’agit plutôt d’une cire faite à partir d’une huile cristallisée. La wax est obtenue par l’extraction au CO2 du chanvre. Cette technique est totalement écologique, et n’affecte en rien les qualités sensorielles du CBD. D’ailleurs, la wax conserve les molécules odorantes de la plante.

Pour consommer la wax, il suffit d’user de la technique de vapotage, soit via un vaporisateur, soit une cigarette électronique. Il est également possible de l’inhaler en chauffant ou en l’incorporant dans des aliments.

La wax peut aussi se consommer en dab, que ce soit un dab rig, un bong ou un dabber, tant qu’il peut contenir la forme concentrée de cannabis. L’autre alternative serait de mélanger le wax avec de l’e-liquide pour le consommer avec une cigarette électronique. Force est de mentionner que cette méthode nécessite une base de connaissances techniques, car il faut respecter un dosage précis entre le wax et le propylène glycol.

Pour l’utilisation d’un vaporisateur pour la consommation du wax, il suffit simplement de s’assurer que le vaporisateur en question s’adapte à toutes les formes de chanvre ainsi qu’à leur point de combustion. Convenant aux débutants, cet accessoire est facile d’utilisation et se présente comme un excellent investissement pour la santé. Pour ce faire, il suffit de mettre le wax dans le récipient, faire chauffer le vaporisateur et l’inhaler.

Pour la méthode de l’ingestion, il faut incorporer le wax dans les préparations culinaires, les arômes pour en conserver les effets du CBD. Afin de ressentir les premiers effets relaxants, il est nécessaire d’attendre au moins 1 heure, le temps que le cannabinoïdes arrive au système digestif.

Sous forme de pâte CBD ou de résine CBD

Outre l’infusion et le wax, il existe également la pâte de CBD. Cette forme ressemble au haschisch pour prendre forme d’une résine. Elle peut se consommer en inhalation via un vaporisateur. D’ailleurs, son mode d’administration est similaire aux fleurs de cannabis, donc il peut très bien être incorporé dans les préparations culinaires, les infusions ou l’inhalation.

Pour la méthode de vapotage, il faut en premier lieu s’équiper d’un vaporisateur de qualité. La prochaine étape est d’effriter la résine en miettes ; pour ensuite les placer dans le récipient prévu à cet effet. Il est important de bien tasser le produit, sans dépasser la dose prévue. Cela risque en effet de faire entorse à sa bonne combustion. Au contraire, s’il y en a peu, la vaporisation risque de ne pas être efficace non plus. Les prochaines étapes consistent à remplir le réservoir avec précision, le refermer et faire chauffer le vaporisateur.

Dans le cas où le vaporisateur propose la fonction de réglage de température, il n’y aura rien à faire. Le cas échéant, il faut veiller à toujours bien régler la température entre 160 et 220°C. En dessous de ce seuil, la vaporisation n’est pas efficace, et au-delà, la résine risque de brûler et d’irriter la gorge. De toute évidence, la température peut être réglée selon le ressenti à chaque vape.

Laisser un message