Les plaques funéraires, les cercueils et autres objets utilisés dans les obsèques sont-ils bons pour l’environnement ?

plaque funeraire

L’environnement est aujourd’hui une des plus grandes préoccupations dans le monde. Nous cherchons à tout prix à le préserver et à le protéger, que ce soit dans les bons ou mauvais moments tels que les enterrements. Vous vous demandez si les plaques funéraires, les urnes et les cercueils ne nuisent pas à l’environnement ? Voici les réponses.

Les plaques funéraires

à la suite d’un décès, il est souvent utile de faire une plaque funéraire à la mémoire du défunt. Les plaques funéraires sont généralement faites de granit, de marbres, de PVC ou de plexiglas. Elles sont choisies à cause de la résistance du matériau. Il est à noter que les familles qui optent pour des funérailles écologiques évitent d’adopter celles-ci. Elles préfèrent en choisir une qui est moins imposante et pourtant remarquable. Il faut donc dire que les plaques funéraires ne sont pas forcément à bannir dans les obsèques écologiques. Divers sites proposent la vente de plaques funéraires produites en respectant l’environnement. Il utilise des encres à base d’eau écolabellisée ou des consommables recyclés par exemple.

Les cercueils

Il faut savoir que les entreprises funèbres proposent en général des cercueils en bois exotiques, en MDF ou en contre-plaqué. Il est évident que ces matériaux ne sont pas très écologiques. Heureusement qu’aujourd’hui, il existe des prestataires qui mettent à la disposition des familles des cercueils composés de matériaux naturels. Vous retrouverez notamment :

  • Les cercueils en osier. C’est un matériau fait avec du bois, mais recouvert de rotin. En général, les poignées sont également faites en osier.
  • Les cercueils en carton. Il s’agit de carton aggloméré qui peut supporter une charge de plus de 100 kg. Ce type de cercueil est assez particulier, car il peut être personnalisé. Cependant, pour un respect total de l’environnement, il est préférable d’éviter les diverses impressions sur celui-ci.
  • Les cercueils en bois massif munis de poignées en bois ou en cuir. Ceux-ci ne nuisent pas à l’environnement, car l’utilisation de colle dans leur fabrication est très limitée, d’autant plus que l’absence de métal rend l’ensemble plus écologique.

Les urnes

Les urnes sont utilisées dans le cas où les familles optent pour une crémation. Bien qu’il existe des urnes qui ne tiennent pas compte de l’environnement, il y a aujourd’hui ce qu’on appelle « urnes funéraires écologiques ». Elles sont entièrement biodégradables, ce qui veut dire qu’elles sont fabriquées avec des matières naturelles.

Ces urnes sont disponibles en plusieurs coloris et peuvent être personnalisées à souhait. Le choix de l’urne doit seulement se faire en fonction de la volonté ou de la personnalité du défunt pour pouvoir lui rendre hommage de la plus belle des manières.

Les pratiques à privilégier pour des obsèques écologiques

Des funérailles écologiques se traduisent par le changement et l’adoption de certaines pratiques. Vous pouvez, par exemple, choisir des stèles écologiques en bois, en papier ou en cuir au lieu de privilégier les pierres tombales traditionnelles. Il est également possible de planter quelques fleurs locales et de saisons à l’endroit où votre proche décédé repose. Cela vous permettra de localiser facilement son emplacement tout en le rendant plus accueillant et reposant.

Attention tout de même à ne pas oublier de les entretenir pour éviter des problèmes avec la commune. Si vous n’avez pas le temps de le faire, faites appel à des entreprises funéraires. Elles s’en occuperont pour vous.

Un bon geste écologique consiste aussi à envoyer des faire-part en version électronique au lieu de faire de nombreuses impressions. Si vous tenez à les distribuer en main propre, nous vous conseillons de choisir du papier recyclé, car c’est ce qui respecte le plus l’environnement.

Pour limiter les dégâts que l’inhumation apporte à l’environnement, certains points sont suggérés. Le défunt peut, par exemple, faire le don de ses organes qui sont en bon état. Il est également préférable de retirer les prothèses métalliques, s’il en possédait de son vivant. Côté habillement du défunt, nous suggérons à la famille de choisir des vêtements en matières naturelles telles que le lin ou le coton. Il faut également éviter de lui mettre des bijoux synthétiques, car ils ne se dégradent pas facilement.

Vous l’aurez donc compris, beaucoup d’efforts restent à faire en termes d’enterrement écologique. Heureusement que certains matériaux ont pour avantage de respecter l’environnement. Pour s’assurer d’avoir des obsèques respectueuses de celui-ci, il est indispensable de choisir des accessoires avec des matériaux spécifiques et favorables à la nature, mais aussi d’adopter certaines techniques moins invasives. Dans le cas où les plaques funéraires vous sont indispensables, n’oubliez pas de vérifier leur provenance.

Laisser un message