Tout savoir sur l’essoufflement après pose de stent

Des pathologies chroniques comme l’athérosclérose sévissent dans le monde et font l’objet de la pose de stent. Il s’agit d’un dispositif métallique qui permet d’éviter que les artères se bouchent complètement. Son importance est d’autant plus accrue dans les angioplasties. Que faut-il savoir sur l’essoufflement après pose de stent ?

Qu’est-ce qu’on peut comprendre du stent ?

Le stent encore dénommé prothèse endocavitaire ou endoprothèse est un instrument médical utilisé en cardiologie et chirurgie vasculaire. Ressort métallique de quelques millimètres de diamètre, le stent à une longueur d’un ou plusieurs centimètres.

Une fois introduit dans une artère, il permet de la maintenir ouverte lorsque celle-ci est bouchée. De nos jours, les angioplasties artérielles transluminales (ATL) sont souvent accompagnées d’une pose de stent.

Lieu de la pose du stent et progrès

Le stent peut se faire :

  • au niveau des deux artères qui alimentent le cœur. Cela se fait lorsqu’il s’agit d’une maladie coronaire, d’une angine de poitrine ou d’un infarctus du myocarde ;
  • Au niveau de la jambe dans l’artère fémorale lorsqu’il s’agit d’une artérite ;
  • Au niveau de l’artère rénale lorsqu’il s’agit d’une sténose de l’artère rénale ;
  • Également dans la carotide interne

À l’origine, les stents sont fabriqués en acier inoxydable. Mais aujourd’hui, il existe des stents en acide poly lactique, un polymère totalement biodégradable qui finit par être incorporé à la paroi de l’artère.

Grâce aux progrès dans le domaine médical, des stents dits actifs sont mis à disposition. Il s’agit des stents confectionnés avec des médicaments incorporés. Ces médicaments inhibent la prolifération cellulaire. Ces stents actifs réduisent les risques de ré-obstruction de l’artère.

La pose du stent : comment s’y prendre ?

La pose du stent intervient au cours d’une intervention. Alors : Avant l’opération, un bilan sanguin est nécessaire pour évaluer la coagulation, réaliser la numération formule sanguine et évaluer la fonction rénale. Un traitement antiplaquettaire y est nécessaire.

Pour commencer l’opération, une anesthésie locale est indispensable. Posé généralement au cours d’une angioplastie, le stent est inséré dans une artère au niveau des plis de l’aine ou au niveau du poignet en fonction de la zone sténose.

Ainsi, il est enfoncé progressivement dans l’artère jusqu’à atteindre l’artère malade. L’artère malade se reconnaît par un petit ballonnement gonflé au niveau de la zone rétrécie. La plaque d’athérome qui bouche l’artère est alors écrasée. Au préalable, un produit de contraste est injecté afin de mieux localiser la zone sténose. On passe ensuite à la mise en place du stent une fois le ballonnement disparu.

Pourquoi un essoufflement après pose du stent ?

La pose du stent est un acte purement médical. Elle s’étale sur plusieurs jours (généralement 2 à 3 jours). Vu qu’il s’agit d’une artère préalablement bouchée, une fois débouchée après la pose du stent, la circulation sanguine va reprendre son train normal. Cela va demander plus de travail au cœur qui peut entraîner une hypertension. Ceci explique en partie un essoufflement après pose de stent.

Après la pose de stent, le patient est suivi régulièrement par un médecin spécialiste en fonction de la nature de l’angioplastie. Cela s’accompagne de différents examens médicaux. Ainsi, 3 à 6 mois après une épreuve d’effort est suivie afin d’évaluer l’activité cardiaque. Son importance est d’autant plus accrue dans le cas d’une angioplastie coronarienne. Cet exercice est effectué tous les ans dans ce cas précis.

Certaines personnes développent des réactions allergiques face à la pose du stent. D’autres encore présentent des caillots de sang à cause de l’athérosclérose. Ces phénomènes essoufflent évidemment le patient et sont à l’origine de l’essoufflement après pose de stent.

Les stents à élution médicamenteuse provoquent souvent des saignements gastro-intestinaux, des symptômes grippaux, des douleurs thoraciques et des accidents vasculaires cérébraux. Ces éventuels de malaises entraînent une fatigue générale des patients. C’est ainsi qu’on assiste à l’essoufflement après pose de stent.

On assiste également à ces facteurs d’essoufflement lorsqu’il s’agit d’un stent à maille nues.

Tout contre fait l’essoufflement après pose de stent n’est pas sorcier et se comprend aisément. La circulation sanguine normale est un phénomène vital. Donc une fois réduite, l’irrigation sanguine des organes est alors inhibée. Le phénomène d’athérosclérose doit alors faire peur et être évité. Cela se fait en adoptant une alimentation saine et en menant un mode de vie saine.

3.9/5 - (7 votes)

Laisser un message