Combien de temps la cortisone reste dans le corps ?

Combien de temps la cortisone reste dans le corps

La cortisone est une hormone corticoïde utilisée le plus souvent pour le traitement des douleurs dues à une inflammation, de l’allergie ainsi des troubles auto-immunitaires. C’est une substance assez efficace. Ainsi, un bon nombre de personnes l’utilisent pour soigner les maux cités plus haut. Mais combien de temps la cortisone reste dans le corps lorsqu’on en prend ? Quels sont les effets qu’elle peut avoir lorsqu’elle reste à l’intérieur du corps ? Voici dans cet article des détails pour mieux vous éclairer sur le sujet.

Combien de temps la cortisone reste-t-elle dans le corps ?

La durée de ce corticostéroïde dans l’organisme dépend de plusieurs éléments à savoir la dose utilisée, le mode de prise ainsi que le temps du traitement.

La dose prise

La dose de la cortisone utilisée peut influer le nombre de temps qu’il aura à faire dans l’organisme. Absorbée en très grande quantité, elle peut prendre du temps à être éliminée. En petite dose, elle s’évacue facilement par les pores grâce au processus de la sudation. Elle peut aussi aisément passer par l’urine seulement après quelques heures.

Le mode d’utilisation

Selon la façon dont la cortisone est utilisée, elle peut prendre plus ou moins de temps à s’éliminer à l’extérieur. En effet, cette substance peut se prendre de différentes manières. Cela peut être soit par la voie orale, soit par injection ou soit par inhalation ou même s’appliquer sur la peau pour soulager des problèmes cutanés. Ainsi, lorsqu’elle est injectée directement dans les veines, cette corticoïde travaille plus vite, mais son élimination peut être plus lente surtout si l’on s’en sert sur une longue période et en forte dose.

Par voie orale, cette substance entre d’abord dans l’estomac avant d’être distribuée dans le sang. De cette façon, certains de ces composants sont triés avant son acheminement dans les cellules sanguines. Ainsi, son évacuation est plus rapide puisque sa structure n’est plus complète. Inhalée ou Utilisée en application sur la peau, la cortisone reste dans le corps seulement quelque temps.

La durée d’usage

Ce facteur peut également influencer le temps que la cortisone reste dans le corps. Une utilisation prolongée de cette substance peut provoquer son stockage pendant un bon moment à l’intérieur de l’organisme. Il est à noter que quelle que soit sa forme lorsqu’il s’accumule dans le corps, ce produit peut entraîner de nombreux effets gênants.

Quels effets peut-on avoir lorsque la cortisone reste dans le corps ?

Quand la cortisone n’est pas vite évacuée, elle est capable de provoquer plusieurs malaises dans le corps en fonction des doses utilisées ainsi que de la durée de la cure avec cette dernière.

Les effets sur de courts termes

Cette corticoïde peut engendrer chez ses utilisateurs dès les premières journées des problèmes d’augmentation de leur poids ainsi que d’élimination difficile de l’eau et le sel du corps. Toutefois, cette augmentation du poids est le résultat de la rétention de sel et d’eau de l’organisme et est d’habitude modérée. Chez certains sujets, l’on peut remarquer une insomnie et de la nervosité due au manque de sommeil, la dépression, une diminution de la concentration, de l’anxiété, etc.

De façon fréquente lorsque la cortisone reste dans le corps, cela peut également provoquer des malaises au niveau de l’appareil de digestion (des douleurs, des crampes à l’estomac, et autres). Ce sont des effets bénins que le médecin peut facilement corriger. Chez les individus souffrant d’ulcère, ce produit peut déclencher le mal surtout s’ils l’utilisent à la fois avec des médicaments tels que les anti-inflammatoires ne contenant pas de stéroïdes et l’aspirine.

Ils sont alors obligés de compléter leur traitement avec un antiulcéreux. Aussi, quand la cortisone reste dans le corps, cela peut modifier le cycle des menstruations chez la femme. En ce qui concerne l’homme, il peut occasionner des troubles érectiles ainsi qu’une réduction de sa libido. Il est important de notifier que tous ces effets précités peuvent être plus ou moins sévères selon la dose prise.

Les effets de la présence de la cortisone dans l’organisme sur de longs termes

Pendant un temps important, cette substance est capable de déclencher chez les sujets qui en abusent l’hypertension, le diabète, le glaucome, l’ostéonécrose, l’ostéoporose, la cataracte, des problèmes d’infection et d’atrophie de la peau… Prise en dose élevée, cette corticoïde peut provoquer des modifications du physique (arrondissement de la figure, développement de bosse sur la nuque, augmentation du contour de la taille, etc.).

Ces anomalies, en général sont causées par une rediffusion des cellules adipeuses dans le corps sous l’action de la cortisone. En outre, ce corticostéroïde peut aussi fragiliser les tissus musculaires ainsi que les tendons. Ce qui pourrait rendre très pénible certains gestes effectués dans la vie de tous les jours (par exemple marcher, prendre de charges, s’abaisser, se lever, monter des escaliers, etc.). Elle peut donner des crampes surtout la nuit aux pieds et aux mains. Étant donné que cette substance diminue les défenses du système immunitaire, sa prise prolongée peut exposer à des risques accrus de choper des infections.

Le fait que la cortisone reste dans le corps pendant longtemps, cela peut entraîner une hypokaliémie, une augmentation accrue de la quantité de cholestérol ainsi que de triglycérides de l’organisme. Ce qui accroît les risques de développer une affection cardio-vasculaire. Chez certains individus, l’utilisation de ce produit peut conduire à problèmes de chutes de cheveux, à une transformation de la voix.

Il s’agit quand même d’effets très rares et qui disparaissent tous seuls avec le temps. Au regard de tous ces malaises que la présence de ce produit dans le corps peut entraîner, il est indispensable de respecter strictement les doses prescrites. Il ne faut pas hésiter à informer son médecin dès que l’on ressent des effets bizarres.

Laisser un message